Mot du président d'honneur 2018

 

Serge Nadeau
 

 

De la joie, de la gaieté et des sourires.
Ma première participation au symposium de peinture de Baie-Comeau remonte à 2007, et ce fut pour moi une véritable révélation, sur le plan de la qualité de l’organisation de l'événement que de l’atmosphère qui y règne tout au long de la semaine. Un peu comme un enfant qui
entre pour la première fois dans un magasin de jouets, je n’avais d’yeux que pour tout ce qui se passait autour de moi.

Cette année, pour ma septième participation à cette fête, je ressens la même excitation. Vivre la présidence d’honneur de ce prestigieux symposium est un immense cadeau que la vie me fait, et je l’accepte avec bonheur et humilité. C’est la réalisation d’un rêve pour moi. Je compte
bien être à la hauteur de l’honneur qui m’est ainsi fait.

Pour y avoir participé à six reprises jusqu’à ce jour, je peux vous affirmer avec conviction qu’être sélectionné pour participer au symposium de Baie-Comeau est en soi une joie, une source de fierté, un aboutissement et une satisfactionpersonnelle. C’est une expérience unique
qui se transforme, pendant cinq à six jours, en atelier de création intensif, tout aussi stimulant pour les artistes que pour les visiteurs.

Parlez-en à tous ceux et celles qui connaissent l’événement et, je suis persuadé qu’ils ont ressenti cette atmosphère. Cette expérience enrichissante fait grandir chacun de ces artistes à ce point qu’il y a pour certains d’entre eux, un « avant et un après Baie-Comeau ».

Je ne peux passer sous silence le traitement exclusif réservé aux artistes par l’équipe de bénévoles en OR. Sans eux, l’expérience de Baie-Comeau ne serait pas la même. La gentillesse et le dévouement dont ils font preuve, tout au long de l’événement, est exceptionnel et
agrémente l’expérience de tous.


C’est donc avec un grand sourire, une joie au coeur et un bonheur immense que j’assume cette année la présidence d’honneur de la 32e édition du Symposium de peinture de Baie-Comeau.

En terminant, je tiens à vous dire que je me sens choyé de devenir un Baie-Comois pendant la durée de la plus grande fête de la peinture au Québec.

Au plaisir de vous y rencontrer !

Le peintre aux maisons qui dansent !